LaCourDieu
PDF  Array Imprimer Array  Envoyer
Mot à Mot


Jean Pierre Brice Olivier

 

DANS LA MÊME SÉRIE

C'est Rachel qui pleure…" pl

De quoi discutiez-vous ? jpbo 

L'onction de Béthanie vm

"Aimez-vous" jpbo

Veillez ! pl

 

DU MÊME AUTEUR

Traces du sacré

Prière, aumône et jeûne…

Convertissez-vous et croyez à l’évangile

Tort — tors — tordre — tortueux

Marc 12, 1-12. L’héritier de la vigne

SUITE…

Beaucoup d’appelés et peu d’élus…
Mt 22, 1-14 Is 25, 6-9

 
NOUS VENONS D'ENTENDRE UN MORCEAU D'ÉVANGILE qui peut inquiéter les meilleurs d’entre-nous. Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus…Voilà une parole tranchante devenue un proverbe au sens incertain auquel on se résigne par malentendu. Dieu appelle beaucoup de monde, mais pour des raisons qui nous échappent, par un tri redoutable, il en choisit quelques-uns et rejette les autres. Dieu inviterait pour exclure.Alors, si l’évangile est une bonne nouvelle, où la trouver ce matin ?

Il est question d’élection, regardons qui est concerné. Jusqu’à la venue du Christ, il s’agit d’Israël, le peuple élu à l’exclusion des autres. Il suffit d’appartenir au peuple élu, à la nation sainte, à la race choisie pour être membre de cette élection et bénéficier des faveurs de Dieu. Depuis le passage sur terre du Fils de Dieu, l’élection n’est plus dépendante de l’appartenance au Judaïsme. Elle n’est plus attachée à la race, au peuple ou à la religion. C’est bien la bonne nouvelle de ce texte, avec le Christ, le salut devient universel et individuel. Tout l’évangile nous montre ceux qui reconnaissent le Christ et constituent le nouveau peuple élu. Pour un grand nombre, ils ne viennent pas du judaïsme. Ils sont samaritains ou samaritaine, cananéenne, romains…
 
Il ne s’agit plus, donc, de faire partie de tel groupe ou telle chapelle, mais de se déterminer personnellement. Le bon larron peut assurément être regardé comme élu, il est invité à entrer au paradis avec Jésus. Cet homme peu fréquentable, en même temps qu’il confesse ce qu’il est, reconnaît Jésus, tandis que son ancien compagnon ricane. Dieu convoque la multitude des hommes, mais peu acquiescent à la vie et se prêtent au service du vivant. Tous sont appelés, les bons et les méchants, mais peu répondent à cette sollicitation. Peu importe être d’une race ou d’une église ! Appartenir à Apollos ou à Pierre ! Peu importe être riche ou pauvre ! En prison ou libre ! Peu importe être né samaritaine ou grec ! Homme ou femme ! Peu importe être pieux ou païen ! Jeûner ou festoyer ! Peu importent même les comportements et les actes ! Prostituée ou larron ! L’unique distinction, qui fixe l’élection, c’est la justesse du cœur. Seul importe le cœur. Un cœur brisé et broyé qui donne sa vie et veut la vie pour tous, ou bien un cœur suffisant et fermé qui préfère la mort.

Dans notre évangile encore aujourd’hui, celui qui ne porte pas le vêtement de noce est jeté dehors. Quel est ce vêtement qui conditionne la participation au banquet ? Ce n’est sûrement pas le manteau des pharisiens, ni la cuirasse de la bonne conscience… Ce n’est pas non plus la robe de baptême, ni l’habit religieux ou la soutane… Quel est ce vêtement ? C’est le vêtement de la vérité. C’est celui de ma chair nue. C’est mon être entier, immergé dans la Trinité, plongé dans les obscurités et les lumières de l’humanité, engagé avec Dieu dans ce travail d’incarnation et de salut. Pour avoir ma place au banquet des épousailles entre Dieu et l’humanité, je dois moi-même désirer ces noces et déjà vivre de cette communio
Ce jour-là, le Seigneur préparera un festin de viandes savoureuses et de vins décantés… Il enlèvera le voile de deuil… Il détruira la mort… Le Seigneur essuiera les larmes… Il effacera l’humiliation…

C’est aujourd’hui, c’est maintenant, c’est ici, l’eucharistie.

Jean Pierre Brice Olivier 10 08

 

 

LA LETTRE
vous informe
de l'actualité de
LaCourDieu.com

Votre courriel :



© LaCourDieu - Tous droits réservés. Mentions légales - LaCourDieu - 21530 La Roche-en-Brenil - contact@lacourdieu.com